Allianz : « La CFTC, c’est voir grand ! » | Fédération CFTC-CSFV

Allianz : « La CFTC, c’est voir grand ! »

Toujours exact au rendez-vous, la CFTC se rapproche de la première place après ses élections professionnelles pour constituer un CSE. L’analyse de Jean-Michel Vergnes, délégué syndical national Allianz, vice-président de la Fédération et Secrétaire Général du SN2A.


Élections riment avec progression pour la CFTC ?

Jean-Michel Vergnes : Je dis souvent que j’ai une équipe extraordinaire et c’est vrai ! Car nous avançons sûrement depuis déjà une dizaine d’années où l’on partait de 6 %. En 2010 nous passions à 10,5 % puis en 2015 à 17,5 % et le passage au CSE, en février 2019, a concrétisé nos espérances avec 24,69 % des suffrages, soit une progression de plus de 40 %. Vivement les prochaines échéances ! Notre ambition est de continuer à avancer pour être le numéro 1 chez Allianz car la CFTC, c’est voir grand ! Nous sommes épaulés dans nos actions par notre syndicat National SN2A et par la Fédération CSFV. C’est ce travail en équipe à tous les niveaux qui est la clef du succès.

 

Quelle est votre stratégie ?

J-M.V. : Ce scrutin est à peine terminé que les troupes sont déjà reparties sur le terrain. En fait, nous sommes en permanence en campagne, c’est-à-dire en « mode combat » pour aller à la rencontre des salariés. Pour nourrir cette proximité, nous utilisons le canal des mails personnels afin d’échanger et communiquer. Aujourd’hui, c’est plus de 3 000 boîtes mails que nous avons collectées sur nos 9 200 salariés. L’objectif est de garder le contact en jouant la carte de la réactivité. Par exemple, on peut ainsi les informer en leur adressant le compte rendu d’une réunion importante ou encore répondre à un collègue qui rencontre un problème. Cette interactivité est très appréciée ! Les salariés exigent une valeur ajoutée, si on ne leur apporte rien ils zappent…

 

Votre communication ne s’arrête pas là ?

J-M.V. : Depuis longtemps, nous utilisons aussi les grands moyens du tractage : une à deux fois par mois, nous distribuons entre 4 000 et 6 000 tracts à nos collègues. C’est la clé de la réussite ! Nous faisons aussi des permanences syndicales et sommes à la disposition de nos collègues pour toute question ou interrogation. Pour demain, nous réfléchissons à rejoindre les réseaux sociaux avec notamment une éventuelle création de chaîne YouTube CFTC Allianz qui serait un véritable avantage en termes de communication.

 

 

Le nouveau CSE vous inquiète-t-il ?

J-M.V. : Jusqu’à présent, le format nous va plutôt bien. Nous avons des représentants de proximité qui sont déjà opérationnels comme d’ailleurs toutes les commissions du CSE. Nous avons passé un accord avec une autre organisation syndicale pour partager les postes à responsabilité au sein de cette nouvelle instance unique et nous avons emporté l’importante commission des commerciaux et la trésorerie.

 

Quelles sont vos revendications et les valeurs que vous portez ?

J-M.V. : Notre combat reste les salaires, c’est l’effet Gilets jaunes, et les salariés y sont très sensibles. La CFTC veut porter cette vision résolument offensive du dialogue social tout en véhiculant son côté humaniste et la solidarité, c’est notre ADN !

 


LE SN2A AUX CÔTÉS DES SALARIÉS

Créé en 2000 pour défendre les intérêts des salariés de l’assurance et de l’assistance, toutes conventions collectives confondues, le SN2A (Syndicat National de l’Assurance et de l’Assistance) apporte son expertise et procure une aide juridique. En quelques années, il est devenu l’un des principaux interlocuteurs des instances patronales dans les processus de négociation de chaque branche. Rattaché à la Confédération CFTC, le SN2A se targue de partager les valeurs de ce syndicat historique : non-catégoriel, apolitique et composé de femmes et d’hommes de toutes confessions. Il privilégie la voie du dialogue et des propositions, plutôt que l’opposition systématique (bien souvent stérile).


Contact
Jean-Michel Vergnes
DSN Allianz
06 76 85 84 17
vergnes@allianz.fr


Retrouvez cet article dans le magazine Impulsion n°64 de juin 2019