Communiqué CSFV Coronavirus-COVID19

La CFTC-CSFV prend acte des dernières évolutions concernant le Covid-19.

 

La santé publique doit être la priorité de tous, nous devons suivre les consignes du gouvernement aussi contraignantes qu’elles soient.

 

Nous soutenons tous les salariés et les accompagnons au mieux.

 

Nous savons pouvoir compter sur les responsables syndicaux de notre fédération pour prendre une part active dans la mise en place des mesures de prévention. Le télétravail lorsque cela est possible, mais aussi concernant le chômage partiel. Pour tous ceux dont la présence physique sur leur lieu de travail est obligatoire nous exigeons qu’ils aient à disposition tout le nécessaire pour se protéger et nous les invitons à se rapprocher de leurs représentants du personnel.

 

Le gouvernement s’est engagé à ce qu’aucun salarié ne soit mis en difficulté dans cette situation exceptionnelle, que la contrainte de l’activité réduite n’a aucun impact ni sur la conservation de son poste ni sur son salaire, et nous y veillerons. Nous regrettons que le CHSCT ait été remplacé par le CSSCT, des mesures plus fortes auraient pu être prises immédiatement dans les entreprises sans attendre.

 

Nous restons malgré tout très inquiets pour les salariés des commerces alimentaires qui doivent tenir leur poste et gérer les afflux de personnes paniquées. Contrairement aux soignants ils sont en contact direct avec de potentiels malades sans avoir l’équipement médical nécessaire à proximité. Ces travailleurs doivent être particulièrement protégées et aidées.

 

Les délégués et la plupart des visiteurs ne pourront pas accéder aux locaux de la fédération pendant cette période. L’objectif est de protéger la santé des délégués et du personnel et de contribuer à limiter la propagation du COVID-19. Comme l’a déclaré hier le Directeur général de l’OMS: “Tous les pays peuvent encore modifier le cours de cette pandémie. C’est la première pandémie qui peut être contrôlée”.

 

Enfin nous appelons au calme et à la responsabilité de chacun dans ces circonstances extraordinaires : moins il y aura de contact entre des personnes potentiellement touchées plus vite la pandémie perdra du terrain et plus vite nous pourrons reprendre une vie normale.